Plus de 200 000 morts dans l'ex-Yougoslavie (certaines images sont choquantes !)

11/08/2015 12:27

Bosnian Genocide, Four-year-old Jasmin Hreljic is being treated at Sarajevo's children's hospital for burns suffered to his face during the Serbian attack on the besieged Sarajevo.

 

28 March 1997: a pathologist examines skulls of victims taken from mass graves and in wooded areas following the1995 massacre in Srebrenica

 

Il n'existe pas de bilan chiffré des victimes des conflits qui ont ravagé l'ancienne fédération éclatée. De 1991 à 1999, des sources différentes ont témoigné de l'ampleur du désastre

Combien les guerres dans l'ex-Yougoslavie ont-elles fait de morts ? Il n'existe pas de bilan chiffré et incontesté. En Croatie, la guerre se solde par un bilan officiel croate de 13 000 morts et près de 40 000 blessés. La guerre en Bosnie, la plus sanglante, aurait fait plus de 200 000 morts. Selon une étude du réputé démographe (croate) Vladimir Zerjavic, ce conflit aurait provoqué la mort de près de 220 000 personnes : 160 000 Bosniaques, 30 000 Croates et 25 000 Serbes.

Sarajevo

Le siège de la ville commence le 2 mai 1992. Il va durer trois ans et demi, pendant lesquels les Sarajéviens devront affronter les obus et les tirs de snipers et survivent, sans électricité et sans chauffage, grâce au pont aérien humanitaire. Trois ans et demi ponctués des massacres perpétrés par les forces serbes massées sur les collines alentour : 29 mai 1992, un obus de mortier s'abat devant une boulangerie (seize morts) ; juin 1993, des obus tuent quinze personnes dans une foule assistant à un match de football ; puis huit personnes lors d'un enterrement ; puis sept enfants qui jouent dans une cour d'immeuble. Des enfants qui jouent sont à nouveau visés le 22 janvier 1994 (six morts).Le 5 février, un obus s'abat sur le marché de Markale, tuant soixante-huit personnes et en blessant deux cents. Le 27 août 1995, le marché est à nouveau le théâtre d'un massacre : trente-sept morts et quatre-vingts blessés.


Foca

En avril 1992, la ville, dont la population est pour moitié musulmane, tombe aux mains des forces serbes de Bosnie. Une campagne de terreur est lancée dans toute la région, pour faire fuir les non-Serbes.La prison de la ville est transformée en camp pour musulmans. Chaque jour, des prisonniers sont torturés, la plupart ne reviennent pas. Dans l'ensemble sportif de la ville sont rassemblés des femmes et des enfants, en vue de leur déportation. Ce local, de même qu'un établissement scolaire de la ville, va devenir l'un des plus grands centres de viol et de torture de la Bosnie.


Srebrenica

L'enclave musulmane de Bosnie orientale tombe aux mains des forces serbes le 10 juillet 1995. Elle va être le théâtre, quelques semaines avant la fin de la guerre en Bosnie, de l'un de ses épisodes les plus barbares. Le 10 juillet, une partie de la population de la ville tente de s'enfuir à travers la zone serbe afin de gagner Tuzla, tandis que l'autre partie décide de s'en remettre à la protection des casques bleus. Une marche commence pour les fuyards : traversée de champs de mines, attaques des forces serbes, sévices sur les femmes et les enfants, exécution systématique des hommes faits prisonniers. Ceux qui s'en sont remis à la protection de l'ONU sont séparés : les femmes et les enfants sont déportés en zone bosniaque. Les hommes sont exécutés par groupes et jetés dans des fosses communes. Le nombre des disparus de Srebrenica est évalué entre 8 000 et 10 000 personnes.

 

...

Contact

Mise à jour du site 28/07/2017 (Update) Vous avez des photos, des vidéos, des souvenirs etc...à "partager" ? Allez dans la rubrique "Contactez nous" D'avance merçi. (Admin)

[ACTUELLEMENT 296 MENBRES ENREGISTRES ET 1216 PHOTOS ACCESSIBLES]